L'interview de

Jean-Louis Mourier

 


Jean-Louis Mourier à sa table à dessin

pour

par Kalkaf

Discussion sur le forum d'Objectible...

Batman et Mouches trolls sur la porte d'entrée de chez Mourier !

Quelques statuettes et planches de-ci de-là !

Marseille, le 01/01/2007

Il y en a de partout et pour tous les goûts dans cette caverne d’Ali Baba.

Après l’accueil du major d’hommes Batman à l’entrée, les casques, épées et boucliers du Seigneur des Anneaux, les maquettes de véhicules Star Wars, les figurines Sideshow, les Pin-Up, Petites Nanas et Franquin de Fariboles, les méchants de films d’horreur et de science fiction, les crânes de dinosaures, s’empilent sur les étagères qui parsèment le loft.

Tiens ! Une planche de Batem, une autre de Verron, de Barbucci... Encore d’autres d’Uderzo, époque pré-Astérix ! Pourtant, une de ses dernières planches n’aurait pas dénoté puisque les supers héros « tsadylwiens » sont légions ici... Au détour d’une étagère on croise Spoon, White et Courtney de Motus, Soda d’Attakus. Là, en haut, Yoda chevauchant un vélociraptor ! Et là, perdu dans un coin, une Cybil.

Car Mourier, avant d’être le dessinateur talentueux et reconnu des Feux d’Askell et de Trolls de Troy est un passionné, un atteint de la collectionnite aiguë avec toute la démesure qu’elle engendre !

Mourier a plein d’idées de mises en scène et ses visiteurs sont comblés par son tableau de chasse ! Un Teträm grandeur nature, un King-Kong amoureux de Frankenstein,...

Eh, Jean-Louis ! N’hésite plus à venir fréquenter les fous furieux d’OBJECtible ! Ils sont atteints du même syndrome que toi !

 

 

 

 

Kalkaf pour Je vois que tu es un véritable collectionneur. Qu’est-ce qui t’attire dans la 3D ?

Jean-Louis Mourier - Je suis très « produits dérivés de films ». J’aime bien ce qui est assez réaliste et qui respecte bien l’esprit de l’auteur, quand je retrouve son trait dans le modelé. Je fonctionne au coup de coeur. J’aimais déjà ces objets quand j’étais gosse, alors maintenant que j’ai les moyens... Cela fait un peu « ado » attardé ! (ah ! ah ! ah !)

J’aime bien tous ces objets qui m’entourent, ils sont très inspirants au quotidien. En passant devant, ils nourrissent mon imagination pour mes illustrations.

Kalkaf pour Quel a été ton dernier coup de coeur ?

Les statutettes de Gorillaz !

Yoda chevauchant le vélociraptor

Jean-Louis Mourier - ...Heu !... Voilà une question à la « con » !...

Bien sûr il y a la vélociraptor. J’en avais vu un sur le net, d’une autre marque avec une autre pose. J’ai essayé de me le procurer par Album en import australien, mais cela n’a pas pu se faire.

Au final, j’ai trouvé le mien par hasard dans un magasin d’objets de Grenoble. J’ai fait un aller-retour en bagnole avec un copain pour le chercher.

J’ai eu Yoda après Noël. Je ne savais pas où le mettre ! Comme il est articulé, je l’ai mis à cheval sur le vélociraptor. Ça rend bien et en plus c’est plus humoristique.

Sinon, j’aime bien le King Kong au sommet de la tour avec l’avion, en déséquilibre ou les Sideshow/Weta qui sont assez fidèles au film du fait que Weta a bossé sur les trucages des films et sur les produits dérivés.

Il y a aussi les figurines plastiques de Clerks. Très bon film... Celles de Gorillaz... Je les trouve marrantes. Le design est beau. Elles sont vraiment drôles.

 

Kalkaf pour Et d’un point de vue BD ?

La cow-boy de Vatine et Attakus

Jean-Louis Mourier - ... Les Franquin de Fariboles. Elle sont très simples, très belles, assez bien réalisées. Elles respectent l’esprit de la bonne époque de Spirou...

Il y a la dernière d’Attakus : la cow-boy de Vatine. J’attend avec impatience la version à cheval. Elle est très belle. La pose change de ce qui se fait d’habitude. Là, le cheval est en pente. Il y a un côté nonchalant.

Mais, entre la fin de mon bouquin (le tome 9 de Trolls de Troy) et mon déménagement, j’ai zappé beaucoup de choses. Faisons donc un tour sur OBJECtible (riant, mais alliant les mots à l’action)

Les Franquin de Fariboles

Kalkaf pour Nous nous sommes rencontrés la première fois à la soirée organisée par Soleil (l’éditeur de Trolls de Troy), au Virgin des Champs Elysées à Paris lors de l’inauguration du Teträm grandeur nature. Qu’a représenté pour toi un tel projet ?

Jean-Louis Mourier - J’ai été surpris, car sur Trolls de Troy, il n’y avait jamais eu d’objet. La décision venait de l’éditeur. Je ne m’attendais pas à un truc aussi gros. Au départ, il ne devait y avoir qu’un seul exemplaire, pour la fête de la BD et comme il s’agissait d’une opération ponctuelle, j’imaginais qu’il finirait dans les bureaux de Soleil.

A ce jour, 5 exemplaires ont été produits. Normalement un sixième devrait se faire. Mourad (le patron des éditions Soleil) souhaiterait l’utiliser comme emblème pour le club de Rugby de Toulon en l’habillant avec le maillot de l’équipe. C’est un détournement plutôt rigolo.

K3D a bien bossé par rapport au temps qui leur était imparti, quasiment deux mois. Ils sont habitués à bosser avec le cinéma et ses coups de speed. Pour un premier projet, il est réussi !

De visu, c’est un truc imposant ! J’avais vu les photos du prototype en polystyrène avec le collage des poils, mais là, en réel avec ses 2 m 40 sur son piédestal à 1 m du sol, c’était colossal ! En plus, il est voûté pour être encore plus imposant.

Teträm K3D au Virgin

Teträm K3D chez Mourier

Kalkaf pour Tu dis que K3D a bien bossé dans le temps imparti. Ce Teträm grandeur nature aurait-il pu être amélioré ?

Jean-Louis Mourier - Il y avait des contraintes de temps trop forte. Je n’ai pas pu suivre le projet comme je l’aurais voulu afin que le Troll soit plus dans mon trait. Mais cela reste de l’excellent boulot.

En plus, il y avait des contraintes économiques. Le prototype a coûté cher, plus de 100 000 francs (15 000 €) et chaque modèle coûte plusieurs dizaines de milliers de francs (plusieurs milliers d’euros) !

Dans l’idéal, il aurait fallu 2 à 3 mois pour le suivre de près. Ce truc m’aurait en plus intéressé. Je m’intéresse beaucoup au côté 3D, au modelage, au modélisme...

J’avais du reste bien suivi Cybil à distance avec le net. Je faisais des corrections sous Photoshop dans un ping-pong de mails assez efficace.

Kalkaf pour Quelle a été ta participation au projet, alors ?

Jean-Louis Mourier - Le projet m’est tombé tout cru dans les bras par l’éditeur. Il m’a plu tout de suite ! Il fallait faire un dessin. J’ai réfléchi avec Arleston à une pose stratégique, bien campée au sol pour tenir compte des contraintes de poids de ce colosse de 2 mètres 40. Sur une petite échelle, j’aurais sans doute opté pour une autre pose !

J’ai repris une affiche que j’avais réalisée à la gouache. J’ai fait Teträm voûté pour qu’il soit le plus énorme possible et qu’il ait l’air plus grand que la normale. La seule contrainte, c’était qu’il passe entre les portes du Virgin !

Le voir réalisé en 3D à partir d’un dessin, c’était géant !

Teträm K3D à Nine City

Kalkaf pour Finalement, certains exemplaires seront-ils vendus au public ?

Jean-Louis Mourier - Non ! Un de plus a été réalisé pour le compte de Nine City.

Mais, je trouve cela déjà flatteur. Chez Soleil, il y a une alternance des promos entre Lanfeust et Trolls. Là, c’était mon tour !

En plus, la dernière fois que j’ai vu cette statue, et non cette statuette, à Saint- Malo. Les gamins se faisaient photographier devant. Et il n’y avait pas que les gosses ! Je n’étais pas peu fier !

Kalkaf pour Toi, qui est à la fois collectionneur et dessinateur, comment perçois-tu la mise en volume d’un personnage de BD ?

Jean-Louis Mourier - Je regarde le modelé de l’ensemble de la pièce. J’aime qu’elle respecte le trait, le dessin, l’esprit de la BD. J’aime retrouver la nervosité du trait, la pêche du dessin. Pour Reiser, je verrais bien des statuettes en terre avec les traces de pouce, pour Franquin, il s’agit plutôt d’une belle ligne pure et très nerveuse.

Avec le cinéma, je recherche le réalisme, que le modelé soit au plus proche des personnages. Il m’arrive de rebooster (retoucher) des statuettes soit au niveau peinture soit carrément sur le modelage. Tiens, par exemple, ce buste d’Uruk-Hai (montrant le dit buste), je l’ai repeint entièrement ! J’ai aussi fait cela pour la statuette d’Eomer avec son épée. Avec ces grosses productions, le modelé est superbe, mais souvent au niveau peinture, ça ne suit pas !

Le buste d'Uruk-Haï repeint par Mourier

Cybil d'Attakus

Kalkaf pour Attakus a réalisé une Cybil. Peux-tu nous parler de ce projet ?

Jean-Louis Mourier - Je trouvais que ce que faisait Attakus était bien. J’avais envie de bosser avec eux. A partir de là, cela s’est fait naturellement.

Ils voulaient faire une femme d’auteur, une pin-up avec moi. Cybil se pretait bien à cela ! En pin-up pulpeuse, elle le fait aussi !

Nous sommes vite tombés d’accord sur le sujet et j’ai fait une proposition de pose rapidement. J’avais en tête la statuette. J’ai fait 2 ou 3 vues, de côté, de trois-quarts, de dos, pour qu’ils puissent avoir une vue d’ensemble. Ils sont allés très vite à l’essentiel. Il n’y a d’ailleurs eu aucune retouche du visage et que quelques détails à corriger, j’ai fait redresser le buste notamment.

Par contre, pour le bras avec le fouet, cela a été une vraie galère ! Il y avait des contraintes techniques entre le métal et la résine. Mais Attakus m’a toujours incité à ne pas les prendre en compte et à ne pas me retenir dans le dessin.

Nous avons aussi dû improviser la table car la statuette n’était pas stable autrement. J’en ai dessinée une en 10 minutes. Cela m’est venu naturellement, car c’est déjà le type de mobilier que je dessine dans mes décors des Feux d’Askell.

Kalkaf pour Ton regard de collectionneur change-t-il ta perception des prototypes au moment de la validation ?

Jean-Louis Mourier - Oui, j’ai fait en sorte de concevoir Cybil dans une pose attrayante et pas forcément BD pour qu’elle puisse marcher commercialement en tant que pin-up sympathique.

Mon côté collectionneur a toujours été derrière le désir et la conception de cette statuette.

Kalkaf pour As-tu d’autres projets en cours ?

Jean-Louis Mourier - Pendant quelques temps, il n’y a pas eu de projets. Arleston avait bloqué les produits dérivés pour mieux les gérer, contrôler les tirages et les contrats.

Aujourd’hui, une structure a été montée et pleins de projets se développent.

Avec Les Etains de Virginie, on a parlé de petits trolls en train de chasser, de jouer. Je trouve que ce sont des objets sympas et de qualité. C’est simple et assez efficace et en plus ce n’est pas très cher !

A Mandelieu, lors du festival, Les Editions Du Café m’ont rencontré pour réaliser deux petits trolls, à partir d’une PLV que j’avais dessinée, l’un au-dessus de l’autre, avec une massue.

Des figurines plastiques en action sont aussi prévues chez Démons & Merveilles. Il s’agira d’une série de trolls avec des petits accessoires, des animaux dont les bêtes bleues. Waha mesurera environ 10 cm et les trolls 15 à 20 cm. Cela sera très sympa avec un joli modelage tout en étant plus cheap, plus accessible que les statuettes en résine. Ce n’est pas parce que ce n’est pas cher que cela doit être vilain. C’est sans doute mon côté exigeant de collectionneurs qui ressort.

On va relancer un truc avec Attakus : une pin-up sur une monture, dans un genre héroic-fantasy comme l’univers de Trolls de Troy. Elle sera en mouvement, pas figée, un peu comme sur les peintures de Remington, une charge enlevée, puissante. Je veux qu’elle ait la pêche. Il faut trouver la bonne pose pour que la statuette puisse tenir facilement avec un truc simple. Mais travailler avec Attakus sur ce type de projet est très bien. Ils prennent cela très positivement comme un challenge pour eux, un peu comme cela avait été le cas avec le fouet de la Cybil.

Il y a aussi un projet de Dessin Animé pour la télévision sur les trolls. Ce sont des épisodes de 5 à 10 minutes pour les 8-10 ans. Le graphisme sera assez simplifié, un mélange de Gorillaz et de Tex Avery. L’univers sera cartoonisé pour être humoristique tout en gardant le côté cannibale et trash des trolls... et que les parents responsables laissent leurs enfants regarder. Il y aura un côté Shrek ! Vu que l’on a signé il n’y a pas longtemps, cela ne devrait pas sortir avant 2 ans. La société de production a donc une licence sur 2 ou 3 ans pour réaliser des produits dérivés à partir du dessin animé : tous les jouets qui devraient être tirés à plus de 1000 exemplaires. Nous, nous gardons la licence pour réaliser comme l’on veut certains objets dont le tirage n’excède pas 1000 exemplaires.

Kalkaf pour Ce n’est pas gênant de laisser autant de liberté à une société de production sur les produits dérivés de tes personnages ?

Jean-Louis Mourier - Non ! Quand j’étais gamin j’étais fan de trucs dérivés de mes séries préférées que tu pouvais acquérir avec des points essence ou sur des pots de moutarde... Et puis voir tes personnages en grande diffusion cela fait toujours quelque chose !

Kalkaf pour As-tu eu envie de sculpter certaines idées que tu avais en tête ?

Jean-Louis Mourier - J’ai fait une Cybil en terre. Mais la terre a craquelé et j’ai la flemme de la refaire. J’ai aussi improvisé des petits personnages en terre.

J’ai plus envie maintenant de réaliser de grosses pièces que de petites.

J’ai le projet d’un buste de Teträm à taille réelle, que je ferai moi-même en terre cuite avec les yeux et les dents émaillés. Mais cela risque d’être encombrant ! Déjà que les Trolls sont naturellement plus grands que les autres personnages ! Ce serait donc un petit tirage avec Attakus dans le même genre que le buste de Bragon (montrant le buste) car ils sont assez fort sur ce genre de réalisations !

Buste Bragon d'Attakus et diverses épées et casques du Seigneur des Anneaux

Kalkaf pour Que recherches-tu à travers la sculpture ?

Kin-Kong et le "fameux" bras tenant Frankenstein

Jean-Louis Mourier - Le plaisir de la 3D ! Mettre la main à la terre, triturer la pâte à modeler, c’est jouissif ! La peinture c’est pareil !

Déjà gamin, j’aimais faire mes propres jouets. J’ai toujours aimé faire des maquettes. C’est du reste cela qui m’a donné le goût de la BD. Aujourd’hui, je suis dans la prolongation de cet état d’esprit, mais je fais plus de remodelage. Par exemple, j’ai fait un goitre à ce dinosaure, j’ai aussi retouché le T-Rex pour le faire courir alors qu’au départ il était statique. Je booste, je transforme un peu les figurines en plomb Phoenix.

Pour mon King-Kong qui avait un bras cassé, j’ai trouvé un bloc de polystirène pour la base puis j’ai utilisé de la résine que j’ai armé pour le modelage. J’apprend ainsi de nouvelles techniques !

J’aimerais réaliser une tête de T-Rex grandeur nature, ce qui doit faire 1 mètre de large par 2 mètres de long, que j’exposerais chez moi en trophée de chasse, là... au dessus de l’entrée... (songeur)

Buste du Diable de Légend

Sauron de Sideshow

Kalkaf pour Quelle est ta statuette préférée ?

Jean-Louis Mourier - Je suis sélectif sur ce que je prends. Il y en a peu que je renie car, comme je te l’ai dit, je fonctionne au coup de coeur.

Je dirais sans doute comme tout collectionneur, la dernière que j’ai achetée !

Sinon une de mes préférées est la première pin-up. Celle dans le fauteuil rouge (Fariboles) ! Elle est toujours magnifique.

Peut-être les résines que je monte et que je peints pour la fierté d’avoir pu les faire à ma manière.

Il y a aussi la tête de Légend ou l’Uruk-Haï... la très belle statue de Sauron de Sideshow, ou les figurines de Lost !... Il y a le Moogli et Baloo en porcelaine que j’ai acheté à Disneyworld (Floride), superbe ! Mais le Moogli s’est cassé dans le déménagement (dépité)...

Kalkaf pour Tu sembles plus apprécier les statuettes issues des films que de BD. Pour quelles raisons ?

Jean-Louis Mourier - Les détails sont souvent excellents. Regardes ces herbes (montrant plusieurs socles) ! C’est vachement vivant ! Il y a plus de moyens et de choix, plus d’ateliers, de sculpteurs, d’autres talents, d’univers divers et variés traitée de toutes manières, de la plus kitch à la plus luxueuse. Il n’y a pas de contraintes, pas de limites. Le sculpteur peut laisser libre cours à ce qu’il a dans la tête.

Les statuettes tirées des BD sont souvent très sages. Il manque une certaine folie. En même temps, l’auteur veut que ces réalisations soient le plus représentatif de la série, donc il n’osera pas forcement un truc plus fun. Les ateliers de productions prennent moins de risque pour s’assurer que les pièces plus chère, car tirées en moins d’exemplaires, se vendront. Beaucoup de poses sont figées et similaires.

Heureusement il reste quelques fous, comme Attakus, pour prendre des risques.

Kalkaf pour Et toi ? Tu oserais ?

Jean-Louis Mourier - Moi ? Sans problème. Regardes la prochaine pin-up que je vais réaliser avec eux !

Kalkaf pour Y a-t-il une pièce que tu regrettes de ne pas avoir achetée ?

Jean-Louis Mourier - Oui, il y en a certaines que je n’ai pas pu acheter par manque de tunes ou parce que je ne les ai pas vue passer. Je regrette notamment le buste Pelisse d’Attakus. Il est introuvable ou alors à un prix qui n’est pas du tout raisonnable.

Il y a 4 ou 5 pièces Sideshow du Seigneur des Anneaux comme Gimli qui sont rarissimes et hors de prix.

En tout cas, aujourd’hui, je peux dire « merci les Trolls » ! Car je peux me faire plaisir !

Kalkaf pour Que penses-tu d’OBJECtible ?

Jean-Louis Mourier - Il fait parti de mes favoris. Je vais y voir ce qui se passe, je m’informe sur les nouveautés à paraître avant d’aller voir sur les sites des producteurs.

La dédicace de Jean-Louis Mourier pour


 

 

Les Feux d'Askell - Tome 1 : L'onguent admirable

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2001 (première édition 1993)

Soleil Productions

Les Feux d'Askell - Tome 2 : Retour à Vocable

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2001 (première édition 1994)

Soleil Productions

Les Feux d'Askell - Tome 3 : Corail sanglant

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2001 (première édition 1995)

Soleil Productions

 

Trolls de Troy - Tome 1 : Histoires trolles

par Arleston et Jean-Louis Mourier

1997

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 2 : Le scalp du vulnérable

par Arleston et Jean-Louis Mourier

1998

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 3 : Comme un vol de pétaures

par Arleston et Jean-Louis Mourier

1999

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 4 : Le feu occulte

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2000

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 5 : Les maléfices de la thaumaturge

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2001

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 6 : Trolls dans la brume

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2002

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 7 : Plume de sage

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2004

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 8 : Rock'n troll attitude

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2005

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 9 : Les prisonniers du Darshan (I)

par Arleston et Jean-Louis Mourier

2006

Soleil Productions

Trolls de Troy - Tome 10 : Les prisonniers du Darshan (II)

par Arleston et Jean-Louis Mourier

A paraître

Soleil Productions

 

Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Tome 2 : Les trolls

par Arleston, Tarquin et Jean-Louis Mourier

2003

Soleil Productions

Encyclopédie anarchique du monde de Troy - Tome 3 : Bestiaire

par Arleston, Tarquin et Jean-Louis Mourier

2003

Soleil Productions