L'interview de Marie Leblon

 

 

22/09/04

pour

par Zantafio

Discussion sur le forum d'Objectible...

Un peu de nostalgie…

 J’ai commencé ma collection il y a une dizaine d’année par le buste de Spirou… de Marie Leblon. Cette statuette, dont le charme m’a fait fondre, occupe et occupera toujours une place importante dans mon cœur…

A ma grande joie, et après quelques hésitations, Marie a accepté de me recevoir et de réaliser une petite interview pour Objectible…

Après un long périple de plusieurs heures sous une pluie battante, je suis arrivé à l’atelier Leblon Delienne… où j’ai été accueilli avec un grand sourire par Marie Leblon. Elle m’a présenté Eric Delienne et les membres de son équipe… avant de me faire visiter l’atelier… et de passer un long moment à converser…

 Le temps s’est arrêté…

J’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire cette interview… que j’en ai pris à la réaliser…

1) Parlons tout d’abord de votre Société …

Zantafio pour Depuis combien d’années votre société existe-t-elle ?

Marie Leblon - Eric et moi travaillons ensemble depuis 1979. Nous faisions des marionnettes.

Nous avons commencé à travailler sur la bande dessinée en 1983, sous la marque « La maison rose » (un clin d’œil à notre maison). Mais le label Leblon-Delienne s’est vite imposé, et est devenu une marque quelques années plus  tard.

Zantafio pour Quelle est la taille de votre société ?

Marie Leblon - Actuellement nous sommes 43 personnes à l’Atelier.

Zantafio pour Votre Société fait partie des pionniers dans l’univers de la para-BD. Comment vous est venue l’idée de réaliser vos premières pièces tirées de la BD et de diriger votre activité vers la para-BD ?

Marie Leblon - A l’époque, je sculptais des pièces uniques à partir de différents matériaux…

A la mort d’Hergé, nous avons commencé à travailler sur Tintin… sans savoir dans quel engrenage on mettait le doigt… Bob de Moor était très surpris et sceptique. Il nous a dit : « quelle drôle d’idée…. Vous croyez que ça marchera ? » Il n’y avait rien à cette époque sur la bande dessinée hormis les bandes dessinées …

Après Tintin, nous avons été sollicités pour travailler sur Babar, puis l’un ou l’autre personnage… et de fil en aiguilles… la famille s’est agrandie.

Il ne faut pas oublier qu’à cette époque la para-BD n’existait pas … Nos pièces se vendaient presque exclusivement dans les boutiques cadeau et non chez des libraires…

Nous étions deux à fabriquer… Leblon-Delienne a grandi tout doucement, au fur et à mesure des rencontres et des besoins…

Zantafio pour Vous réalisez également des pièces très design non tirées de la BD (mobilier, nouvelle collection…). Comment vous est venue cette idée ?

Marie Leblon - L’amour des beaux objets y est certainement pour beaucoup. Régulièrement j’imaginais des meubles ou des objets de maison un peu différents de ce qu’on trouve partout. Les vitrines, par exemple, sont en en général des colonnes en verre : nous avons imaginé un écrin pour les plus belles statuettes, avec des matériaux modernes et une silhouette affirmée. Le résultat est l’Objethèque « Shuttle M.01 ».

Zantafio pour Comment fonctionnez-vous ?

Marie Leblon - Au début, je travaillais aussi le tissu… tout était réalisé à l’atelier, quel que soit le matériau (les bretelles et les marionnettes étaient entre autre faites chez nous).

Désormais, nous sous-traitons tout ce qui n’est pas notre corps de métier, c’est-à-dire tout ce qui est hors résine : les poufs, les coussins, le PVC, les tee-shirts, les boules de Noël…

Nous saurions le faire mais nous n’avons pas assez de place. Il faut faire des choix. Nous allons d’ailleurs bientôt agrandir l’atelier...

Pour des questions de temps, nous recourrons également à la sous-traitance pour Tralala ainsi que pour des demandes publicitaires… C’est une petite soupape pour nous.

Je souhaite vraiment que le public connaisse et apprécie la qualité de notre travail.

Zantafio pour Quelle est l’ambiance dans votre atelier ?

Marie Leblon - Elle est très familiale, conviviale… C’est une ruche où chacun sait ce qu’il a à faire. A la fois professionnel, paisible et joyeux ; un grand esprit d’équipe règne dans l’atelier.

2) Votre travail…

Zantafio pour Depuis combien de temps sculptez-vous ?

Marie Leblon - J’ai commencé à sculpter à l’âge de 28/30 ans sans avoir suivi de formation ou avoir fait des études particulières dans ce domaine. J’ai appris toute seule.

J’ai fait de la danse comme professeur et chorégraphe, ce qui m’a peut-être donné un sens des mouvements, de l’équilibre, du rythme et de l’harmonie qui m’est très précieux lorsque je sculpte…

Zantafio pour Quelle a été la première statuette que vous avez réalisée ?

Marie Leblon - Je pense qu’il s’agissait d’un personnage du moyen-âge… J’en avais fait toute une série… des petits délires…

Dans le domaine de la BD, c’était les marionnettes des personnages de Tintin…

C’était d’ailleurs une aventure étonnante car nous avons eu recours à des sous-traitants de renom pour réaliser les « accessoires ». Ils se sont tous passionnés pour le projet et ont répondu avec enthousiasme : pantalon en cachemire de Haddock, lunettes de Tournesol, casquette, chaussures… réalisés par des spécialistes…

Zantafio pour Quels matériaux travaillez-vous ?

Marie Leblon - Tout m’intéresse en matériaux à partir du moment où ils sont légitimes et en harmonie avec ce que je souhaite faire…


Prototypes

Zantafio pour Quelle est votre réalisation préférée ?


La Nativité

Lapin offert aux membres du club Leblon pour les 20 ans

Marie Leblon - Difficile de répondre… peut-être ma petite sculpture de la nativité.

Zantafio pour Avez-vous réalisé des prototypes de statuettes qui sont tombées à l’eau ?

Marie Leblon - C’est plutôt l’exception. Il y eu par exemple Gaston dansant et le Marsupilami faisant le poirier.

J’ai dû laisser tomber le projet du Nestor serveur il y a une quinzaine d’années alors qu’il était sculpté… mais j’ai eu l’occasion de le produire par la suite pour Moulinsart…

Rien n’est jamais complètement perdu.

Zantafio pour Combien de temps en moyenne est nécessaire entre le choix du sujet et l’achèvement final du prototype ?

Marie Leblon - Difficile de tout compter, car j’ai besoin de m’imprégner complètement du personnage et de son univers avant de le sculpter. Je me dois d’être juste par rapport au personnage tel que chacun le fait vivre dans son intimité… Je touche à quelque chose de sacré ; je ne peux pas faire ce travail en chronométrant !


Bureau Gaston : "Présentation de statuettes Gaston Lagaffe lors de l'expo Leblon-Delienne : tous les objets (bureau...) étaient utilisés par Marie et Eric...

Zantafio pour Comment vous vient l’idée de travailler sur un personnage ?


Livre ouvert avec statuettes jaillissant de la couverture pour l'exposition Leblon-Delienne

Marie Leblon - Les idées peuvent avoir différentes sources…

J’essaye d’être à l’écoute des souhaits des membres (c’est par exemple le cas pour la Yoko Tsuno que je viens de réaliser).

Souvent, ce sont les éditeurs ou les auteurs qui me demandent de travailler sur un de leurs personnages…

C’est beaucoup une histoire de rencontres et d’amitié avec les auteurs.

J’écoute les idées mais c’est toujours moi qui prends la décision de réaliser une statuette… De toute manière, il est indispensable que j’aie envie de travailler sur un personnage pour que je me lance… Ça demande beaucoup de travail et nécessite beaucoup d’implication personnelle… J’ai toujours fait ce qui me plaisait et je l’ai toujours fait avec un grand plaisir. C’est très important que je sois libre.

Zantafio pour Comment se passe le travail avec les dessinateurs?

Marie Leblon - J’ai rencontré la plupart des auteurs avec lesquels nous avons travaillé. C’est essentiel pour moi. Ils sont d’ailleurs devenus des amis…

J’ai beaucoup de bons souvenirs notamment avec Franquin avec qui j’étais très complice et dont le décès m’a bouleversée. J’ai eu beaucoup de mal à retravailler sur ses personnages.

Chaque rencontre avec Albert Uderzo est très chaleureuse.

Quel plaisir aussi de travailler avec François Boucq, Patrice Pellerin, Turk, Dany, Nicole Lambert… et aussi de faire la fête avec eux !

Zantafio pour Quels sont vos projets en cours ?

Marie Leblon - Je ne parle jamais de mes projets : je les fais.

Zantafio pour Détruisez-vous les moules après achèvement du tirage ?

Marie Leblon - Les moules s’usent tout seul au bout d’un certain nombre de tirages. De plus, ils ne se conservent pas dans le temps…

Les moules usés sont coupés en petits morceaux avant d’être détruits.

Zantafio pour Comment vous est venu l’idée de réaliser des pièces de très grande taille (Marsupilami, Astérix, Tintin…) et quelles sont les difficultés particulières liées à ce challenge ?

Marie Leblon - Je ne sais plus… Tout a commencé avec le grand Tintin à l’imperméable… Le reste en a découlé…

Nous avons adapté nos savoir-faire et notre outil de production pour fabriquer des personnages « taille réelle ».

3) Vos goûts…

Zantafio pour Quel genre de lectrice êtes-vous ?

Marie Leblon - Je ne suis pas une bédéphile avertie mais je lis toute l’œuvre avant de travailler sur un personnage… pour bien m’en imprégner.

Tous les personnages que j’ai sculptés viennent de BD que j’aime.

Zantafio pour Si vous pouviez sculpter le personnage de votre choix dans la posture de vos rêves, que choisiriez-vous ?

Marie Leblon - Je l’ai fait ! J’ai créé Baboom.

En bande dessinée, Je n’ai pas d’idée qui me vienne…

Zantafio pour Quelle est  la statuette para-BD réalisée par un autre fabricant que vous aimez tout particulièrement ?

Marie Leblon - Je connais assez mal ce qui se fait en para-BD… Je dirais la fusée de Michel Aroutcheff…

4) Parlons maintenant d’Objectible  

Zantafio pour Le site…

Marie Leblon - Je connais peu Objectible mais ce que j’avais vu ne m’avait pas donné envie d’y retourner. Certaines interventions que je trouvais attristantes me faisaient mal… Je n’ai pas eu envie d’y répondre...

Dommage que ce site soit pollué par des bêtises pareilles, car la plupart des participants sont d’authentiques passionnés !

Zantafio pour Seriez-vous d’accord pour réaliser une statuette pour notre site ?

Marie Leblon - Ce serait difficile car j’ai déjà beaucoup de travail en cours… et de demandes de ce genre.

5) Mais il n’y a pas que la BD...

Marie Leblon - J’ai assez peu de temps libre…. que je consacre à ma famille.

J’aime aussi la lecture, le jardinage… tous les styles de musique… et chanter.

Zantafio pour Je tiens à remercier Marie Leblon, Eric Delienne et toute leur équipe pour les bons souvenirs que je conserve de l’après-midi passée en leur compagnie … avec une mention spéciale pour l’aide et la gentillesse de Fred…


Show-room (enfin une petite partie)...

Réagissez sur le forum...